L’informatique et internet occupent aujourd’hui une place prépondérante dans notre société. Les particuliers dans leur vie de tous les jours et les entreprises dans leur fonctionnement dépendent désormais fortement de ces outils. Les fonctionnalités sont nombreuses (suivi des commandes, échanges avec les clients, suivi de la comptabilité ou e-commerce…), elles se sont beaucoup développées et démocratisées.

Au-delà de l’aspect gestionnaire, les TIC offrent aux entreprises une opportunité de développement et de croissance de leur activité, elles sont aussi un formidable moyen de communication avec leurs clients, fournisseurs et partenaires.

Les enjeux sont donc nombreux au sein des commerces. A l’heure où 56% des ménages sont connectés à internet* et 66% des français ont déjà effectué un achat en ligne**, le commerce ne doit pas rester en retrait de ces nouveaux comportements de consommation. Il est donc essentiel de sensibiliser les commerçants à l’intérêt des TIC et de les accompagner dans l’utilisation de ces nouveaux outils qu’ils doivent de plus en plus intégrer dans leur organisation.

Pour mieux évaluer l’équipement informatique et internet des commerçants de la région, connaitre leurs usages, leurs freins à l’utilisation des outils informatiques, la commission commerce de la CRCI a réalisé une enquête spécifique. Celle-ci doit également permettre d’identifier les leviers à mettre en place pour aider ou accompagner les commerçants et aboutir à des propositions d’actions dédiées.

550 commerçants ont été interrogés sur les territoires de Cambrai, Dunkerque, Boulogne Sur Mer, Valenciennes et Denain au cours des mois d’avril à juin 2010. Il s’agit majoritairement de commerces de moins de 5 salariés (84% des répondants).

* Source INSEE - **source FEVAD

Le micro-ordinateur : encore des marges de progrès

Il serait pertinent de mettre en place des actions ciblées de formation aux outils informatiques et de sensibilisation au gain de temps et apports que les TIC peuvent apporter dans l’activité quotidienne des commerçants.

L’informatique : des usages combinés

Il serait pertinent de sensibiliser les commerçants sur la richesse que constitue leur fichier client et les possibilités qu’il offre en termes de communication et de fidélisation, notamment via l’outil d’e-mailing, ceci pour un coût relativement faible.

45% des commerçants ont intégré le web dans leur stratégie ... mais les sites internet sont encore peu développés dans les commerces

Il pourrait être utile de sensibiliser et aider les commerçants qui considèrent le site internet comme non approprié pour leur activité aux avantages qu’il peut apporter à leur secteur en se basant sur des exemples de réussite. Cette sensibilisation pourrait être suivie d’un accompagnement dans la mise en place du site internet.

La réalisation d’un site : une démarche personnelle

Développer davantage les initiatives collectives pourrait permettre aux commerçants frileux à se lancer dans la création d’un site, de franchir le pas en bénéficiant d’un accompagnement et de réduction de coûts. L’exemple du site www.jachetelocal.com constitue un bon point de départ pour juger de l’utilité du web dans l’activité des commerces.

Peu de vente en ligne

Le passage à la vente en ligne pourrait se faire en ciblant les commerçants déjà familiarisés aux TIC et disposant actuellement d’un site vitrine pour les accompagner dans le éveloppement d’un module de vente en ligne.

Les commerçants ne mesurent pas complètement l’intérêt des TIC pour leur activité. Le manque de connaissance, la peur de la découverte de ces nouvelles technologies constituent un frein qui, avec de la sensibilisation et de l’accompagnement, peut s’avérer surmontable. Les actions à mener devraient donc davantage porter sur de la sensibilisation et de la formation plutôt que sur des recherches de financements. Les moyens financiers sont relativement peu cités en tant que freins à l’acquisition et l’utilisation des TIC. D’ailleurs, les commerçants eux-mêmes sont 84% à souhaiter voir se mettre en place une action d’information (contre 12% pour des actions de financement).

Source : Horizon-éco, Octobre 2010, N°35, publication économique de la CRCI Nord-Pas de Calais

Enquête conçue par un groupe de travail animé par Annie Denis, Vice-Présidente de la CCI de Valenciennes en collaboration avec le pôle études et informations économiques de la CRCI. Analyse réalisée par Annabelle GRAVE - CRCI Nord-Pas de Calais - 03 20 63 79 75 - agrave@nordpasdecalais.cci.fr

Pour en savoir plus, téléchargez l’étude complète sur www.nordpasdecalais.cci.fr